Modélisation de la dispertion atmosphérique d'odeurs et de polluants ERS
Prélèvements d'odeurs plates-formes de compostage
phrise illustration
     ACCUEIL   |    GROUPE     |     ACTIVITES   |     VEILLE REGLEMENTAIRE    |     CONTACT    

Présentation : Quatre questions pour mieux comprendre

Qu'est-ce qu'une odeur ?
En accord avec l'ADEME :« L'odeur peut être définie comme une perception mettant en jeu un ensemble de processus complexes tels que les processus neurosensoriels, cognitifs et mnésiques qui permettent à l'homme d'établir des relations avec son environnement odorant ».
La sensation d'odeur provient de l'interaction entre des molécules chimiques (les composés odorants) et la muqueuse olfactive située dans les fosses nasales.

Qu'est-ce qui caractérise une odeur ?
Une odeur peut se définir par sa nature spécifique (qualité de l'odeur), la sensation agréable ou désagréable qu 'elle provoque (caractère hédoniste) et par son intensité.

Qu'appel t'on le niveau d'odeur ?
Au sens de la réglementation et en accord avec l'article 29 de l'arrêté du 02/02/09 relatif aux prélèvements et à la consommation d'eau ainsi qu'aux émissions de toute nature des installations classées pour la protection de l'environnement soumises à autorisation : « Le niveau d'une odeur ou concentration d'un mélange odorant est défini conventionnellement comme étant le facteur de dilution qu'il faut appliquer à un effluent pour qu'il ne soit plus ressenti comme odorant par 50 % des personnes constituant un échantillon de population. »

Quelle est la réglementation en matière d'odeurs ?
En terme de réglementation, l’odeur est aujourd’hui considérée comme une pollution à par entière, et s’instaure peu à peu dans les prescriptions réglementaires relatives aux diverses activités recensées dans les ICPE.

Copyright ABH Environnement. All rights reserved.
Prélèvement d’odeurs et analyse en laboratoire

Domaines d'application

  • Vérification des garanties contractuelles fixées dans le cadre de marchés constructeurs pour des installations de compostages, d'équarissage et autres installations industrielles
  • Contrôle de performances pour des systèmes de désodorisation
  • Contrôle de conformité réglementaire - Arrêté du 22 avril 2008 pour les installations de compostages soumises à autorisation
  • Contrôle périodiques de plates-formes de compostage
  • Quantification de polluants chimiques pour la réalisation d'études de risques sanitaires
  • Diagnostic de plates-formes de compostage : Fort de plus de 20 ans d'expertise dans le domaine du compostage (audit, conception, réalisation, exploitation, procédures réglementaires….), la quantification des odeurs constitue pour nous bien plus qu'un simple enjeu réglementaire, c'est un outil performant d'analyse et de détection de dysfonctionnements.
  • Mesures d'intensité des odeurs et de ton hédonique

Méthodes de prélèvements

Nous procédons à des campagnes de prélèvements d'odeurs sur tout types de sources :

  • Sources canalisées, ponctuelles (cheminées, biofiltre, sacs de fermentation …)
  • Sources surfaciques passives/actives de type andain, casier avec ou sans aération, lagune …
  • Mesures d'ambiances

Les prélèvements et analyses sont réalisés conformément à la norme NF EN 13725.

Pour les sources canalisées l'échantillonnage est réalisé par l'intermédiaire d'un caisson poumon dont les seules zones de contact avec l'échantillon sont constituées d'acier inoxydable, de Téflon et de Nalophan. Selon la nature de l'échantillon nous utilisons une sonde de pré-dilution qui permet d'éviter les phénomènes de condensation dans le sac d'échantillonnage. Les sacs d'échantillonnages utilisés sont soit en Nalophan soit en Teflon.

Pour les sources surfaciques, l'utilisation du caisson poumon est combinée avec une chambre à flux conforme aux exigences de l'USEPA.

Les mesures d'odeurs sont réalisées par un laboratoire partenaire  accrédité COFRAC selon la norme EN 13725.





Références étude de risque sanitaires
Étude de dispersion atmosphérique d'odeurs / Rétrodispersion

L'étude de dispersion atmosphérique permet d'évaluer l'exposition des riverains et plus globalement l'impact environnemental engendré par l'émission de polluants atmosphériques en lien avec une activité.

Par exemple, pour les installations de compostages soumises à autorisation, l'arrêté du 22 avril 2008 impose la réalisation d'une étude de dispersion atmosphérique d'odeurs afin de garantir le non dépassement de la valeur de 5 uo/m3 pendant au moins 175 h dans l'années (PER98).

L'étude repose avant tout sur une connaissance précise des phénomènes de dispersion atmosphérique et sur l'utilisation d'un logiciel de modélisation. Nous avons fait le choix d'utiliser ARIA impact v1.8 est un logiciel basé sur un modèle de calcul gaussien dit de " seconde génération " du fonctionnement à long terme des rejets de sources industrielles canalisées et/ou de sources diffuses, ou encore issues du trafic automobile, pour tout types de polluants (gazeux ou particulaires).

La version ARIA impact 1.8 intègre le modèle de calcul AERMOD développé et recommandé par l'US EPA.

Domaines d'application : Projet d'aménagement nouveau, modification du volume d'activité, modification d'un système de traitement, mise en conformité réglementaire, contrôle de conformité réglementaire (ex : contrôle périodique des installations de compostages soumises à autorisation).





Air &
    Odeurs
Étude de Risques Sanitaires (ERS)

Présentation

L'Étude de Risques Sanitaires (ERS)  répond à une des exigences réglementaires de la procédure de demande d’autorisation d’exploiter relevant de la législation des Installations Classées (article L511-1 du Code de l’Environnement et article 3 du décret du 21 septembre 1977) et du cadre réglementaire des études d’impact (article L122-3 du Code de l’Environnement).


Domaines de compétences

  • Compostage
  • Méthanisation et centrale de cogénération
  • Déchèterie, Quai de transfert
  • Equarissage
  • Activités viticoles
  • Fabrication de piscines
  • Farication de peintures
  • Activités industrielles diverses ...



Comité de riverains

Nous proposons des missions d'accompagnement dans la mise en œuvre, le suivi, et la coordination d'un comité de riverains.

Les objectifs d'un comité de riverains sont :

  • Rétablir / favoriser les échanges entre l'exploitant et les riverains
  • Impliquer les riverains dans le suivi des nuisances olfactives
  • Mettre en œuvre un outil performant de suivi permettant de corréler les données théoriques obtenues par la modélisation et l'exposition réellement ressentie
Références Maitrise d'oeuvre
Schéma méthode de prélèvement d'odeurs sur une source surfacique
Références étude de risque sanitaires